Au coeur de la Ligne Maginot ... En Moselle
Au coeur de la Ligne Maginot ... En Moselle

Son histoire

    Achevé en 1937, l’ouvrage du Michelsberg connut la première mobilisation de 1938 mais surtout l’entrée en guerre de la France avec l’Allemagne. En septembre 1939, l’équipage de 515 hommes était au complet. Sous les ordres du commandant Duvauchelle et ensuite du commandant Jules Pelletier, la garnison de l’ouvrage affronta l’ennui de la drôle de guerre. Ces très longs mois d’inactivité ont permis aux hommes de se familiariser avec les installations et surtout d’augmenter la défense par des aménagements supplémentaires.

 

 

En Mai 1940, la percée allemande s’engouffra dans les Ardennes et ce n’est qu’en Juin 1940 que l’ouvrage connut l’épreuve du feu. L’ennemi attaqua le SF de Boulay pour réaliser une brèche au niveau des ouvrages du Mt des Welsches et du Michelsberg. Ne pouvant attaquer les deux ouvrages simultanément, ils concentrèrent le 20 Juin 1940 des tirs d’artillerie sur le Michelsberg. Une batterie de 88 flak menaça sérieusement les structures de l’ouvrage. L’équipage héroïque opposa une résistance digne de la fortification qu’il défendait. En quelques jours, ce fut un véritable déluge de feux qui s’abattit sur les éléments de la 95 ID allemande. Plus de 6000 obus tirés par les canons du Michelsberg. Le 22 Juin 1940 signe la plus grosse journée d’activité avec des tirs nourris sur le bloc 2 de l’ouvrage. Mais aux commandes de sa tourelle de 135 mm, le Lieutenant Deschamps détruisit le PC d’artillerie ennemi et surtout la batterie de 88.
Comme la quasi totalité de la ligne Maginot, les défenseurs du Michelsberg quittèrent, invaincus, l’ouvrage le 4 juillet 1940 et partirent pour plus de 4 ans de captivité

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Association Ouvrage du Michelsberg